Faire sa belle… et aimer ça !!!!

Mes girls,

 »Tous mégalos ?! » lu en couverture d’un journal, ce titre m’a interpelée ! Je n’ai pas lu l’article, mais la photo – un bonhomme se photographiant avec son iphone – faisait référence à la façon dont nous utilisons le net pour nous mettre en scène ! C’est donc tout naturellement que je me suis penchée sur mon cas perso’, mon Me Myself and I (De La Soul pour tes classiques) ego trip ! Alors, pourquoi suis-je là ?! Pour me montrer, me la péter ?! Aussi – mais Nonnnooooonnnn, pour me MARRER ! Et vous faire marrer, j’espère, car rire :  »ça fait grand bien » dixit mimi, ma prof de danse !

Bon, ok, pour être honnête l’idée de départ c’était de faire un blog-mode, genre… Genre j’suis si stylée que je m’habille chez Zara – mais pas que, entendons-nous bien – et que meeerde, c’est quoi ces 20 filles sapées comme moi ?!!! J’m’en cogne, je vais plutôt mettre l’accent sur ce qui me démarque des autres, mon côté Pierre Richardesque ! Je m’explique, longtemps en soirée, j’ai eu cette chance/ou pas d’être à peu près la seule fille du  »Possee ». A raison d’1 fille pour environ 5-6 (voir plus) mecs, entrer en soirée relevait alors de l’impossible !

Mais, à l’impossible nul n’est tenu, et surtout pas moi, alors pour faire passer la pilule du bon groupe de beaux gosses prêts à se miner toute la soirée – qui finiront FORCEMENT chais pas comment au milieu d’une baston bien gravos de fin de soirée – ben, fallait mettre le paquet ! En clair, faire sa belle pour que le videur prononce cette phrase magique :  »Excellente soirée jeunes gens », y savait pas… fallait pas nous inviter….. gnark gnark gnark/rire démoniaque !

Faire sa/ma belle, ça signifiait surtout me percher sur des talons de folie (les mêmes qu’Ansly quand on sort, j’admire bichette) ! Et là, allez savoir pourquoi, c’était souvent le drame ?! Qui se souvient de cette soirée mémorable ?! L’ambiance était à son apogée, le son super bon, puis il a fait chaud – TRES – ma tête a commencé à bourdonner alors qu’un relou que j’avais pas revu depuis des lustres venait prendre de mes nouvelles :  »Ah salut, comment ça va, euhhh -paniqué- ça vaaa ??! » (j’devais être un peu pâlotte).

Pas le temps de répondre juste de me rétamer/fracasser/exploser du haut de mes stilettos ! Baaamm, juste quand la musique s’arrête, attroupement rapide autour de moi, plein de bonnes âmes prêtes à me sauver, et Mister P. et ses a(l)coo-lytes blasés au bar :  »Oh nan, encore une nénette qui tombe dans les pommes (Yo, comment tu fais la pomme?), comptez pas sur moi pour m’en occuper ! – jetant un coup d’oeil quand même – Meerde mais c’est MA nana !!!! »

Faire sa belle, pour moi, ça consiste aussi en de petits moments de grâce, comme celui-ci : lors d’une soirée entre amis, faire des sourires, re-sourires, petits pas de danse, baisser la moustiquaire de la porte-fenêtre de la cuisine, vaquer à mes occupations, l’oublier et la défoncer en voulant retourner sur la terrasse d’un pas – un peu trop – énergique ! Reprendre normalement le cours de la soirée le visage tout quadrillé ! Sous le regard bienveillant de mes amis : ils m’aiment aussi/surtout pour ça !

Et puis, vous êtes entrées dans ma vie comme des tornades, ma Ansly et ma Yo, m’apprenant du même coup à faire encore plus la belle ! Ah, ces soirées filles, à slalomer avec classe en talons entre des pavés glissants (Ansly), à passer nos commandes de cocktails l’une au bar, les autres 20 mètres plus loin, affalées dans des canap’, échangeant nos blagues sous le regard médusé du serveur branchouille :  »Quoi, t’as jamais utilisé de talkies walkies Disney pour tchatcher avec tes potes? ».

Certes, la donne a un peu changé,  »va falloir rendre les talkies walkies aux enfants maintenant mesdames! ». Et forcément, on fait un peu moins sa belle quand on fini la semaine claquée par le boulot et le reste… et forcément on a un peu moins la classe quand on arrive à la plage avec : le pique-nique, le parasol, les brassards/sceaux/pelles/râteaux/épuisettes/ballons, les temps changent que voulez-vous ?! Et pourtant, pourtant je l’avoue, mes copines ont la classe quand elles arrivent à la plage avec le dernier petit cabas hyper tendance déniché au marché pendant que j’achetais…. les saucissons du fameux pique-nique !

J’vous kiffe !!!!

Alys

Publicités
Cet article, publié dans Alys de Toulon, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s