Tu t’es vue quand t’as bu ?! (de l’eau/du chanel n5)

Mes loutres,

Hier soir, on se l’est joué (pas comme Beckham, cf Bend it like Beckham) Friday night fever… Chaud bouillant ! J’crois qu’on devient des oufs de la night, genre crise de la quarantaine anticipée – argh – Mais je m’égare Edgar ! Au départ, il ne devait s’agir que d’une histoire du cul…ture (ha, ha, ha, j’imagine vos bouilles !). Une soirée théâtrale, du grand art ! D’abord, il a fallu l’annoncer aux minots, blasés :  »Quoiiiiii encore la baby-sitter ?!!! OOOhh nonnnn ! ». Car, oui, nous étions déjà sortis le 14 ! Mais la baby-sitter arriva et elle avait emmené avec elle son ukulélé ! Et ça c’est un argument imparable !

Chauffés à bloc, on enfourche la moto… à nous la liberté ! Direction le théâtre, sur le parvis duquel la moyenne d’âge oscillait entre 80 et 90 ans (y vivent vieux dans le sud, rapport au régime méditerranéen, l’huile d’olive ça conserve !). Bon, le point positif, on se sent d’jeuns – rapport aux sketbas la classe de mon homme ! Avez-vous déjà remarqué comme les gens se sapent pour aller voir une pièce ?! Ils sont chics, mais chics – Aaaafrica ! Le fric c’est chic ! Il faut dire que l’actrice du rôle principal est extrêmement connue/reconnue/talentueuse/une icône/une bombasse !!!! Sa voix grave, un peu cassée, son émotion, m’ont transcendée !

3h plus tard… plus c’est long, plus c’est bon [à ce moment, la narratrice ferme les yeux, lève un peu le visage et sourit de manière presque imperceptible, comblée par tant d’émotion !]. A la sortie de cette belle soirée, et après concertation, nous nous sommes dit qu’il était temps de passer en mode  »Friday night fever ». Vu qu’on se paye une baby-sitter tous les 36 du mois, autant en profiter ! 50 euros de théâtre et 50 euros de garde-minots ça coûte un bras, certes, mais Hummm que c’est boooooonnn !!!!! (Et là, j’ai pas encore mes 3 caïpi’ dans le nez)

 »Donc, j’te laisse imaginer la suite, j’te fais pas de dessin ça risque d’être censuré dans le clip mais bon il n’y eut pas de répit pas de trêve pendant des heures et des heures…. » (old school, 1995). Entrée fracassante – pas encore fracassée dans LE bar branchouille définitivement devenu notre nouveau QG ! Ambiance survoltée :  »wouhouuu, yiiipaaapaaaapppaa ! », on a refait les piliers de bar, à enquiller des coups ! Au son d’un – autre – pilier très énervé :  »Allezz enc****-moi tout ça ! ». Y’avait pas mal de gros bras tatoués, ambiance 3ème mi-temps !

Et là, ça s’est imposé à moi comme une révélation (pas que j’allais me mettre au rugby, hein !),  »Je saiiiis, le tatoo, je le ferai sous l’aisselle, partant vers le haut le long du bras ou vers le bas le long des côtes ?! ». Pourquoi ai-je ce genre de révélation quand je suis complètement cuite ?! Après quelques heures de patati-patata-ha-ha-ha au bar, vamos a la casa ! Retrouver la mob’, en titubant, rouler un peu vite dans le froid glacial d’une nuit d’hiver et songer alors qu’on est prête à vomir, là tout de suite, en chemin ! Bouhou, ça faisait longtemps !

Arriver à la maison, monter les escalier, mettre la clé dans la porte et entamer un fou rire mais un fou rire, complètement dément ! Put***, j’ai mis 5 minutes à m’en remettre, et quand t’essayes d’ouvrir la porte ça fait long ! Vous savez, le fou rire qui te fait pleurer et qui te fais mal au ventre ! J’ai essayer de me raisonner :  »Nan, ça craint tu peux pas retrouver la baby-sit’ dans cet état ! ». La honte, la chouma ! On se couche heureux, mais c’était sans compter la nuit pourrie qui s’annonçait ! 2h du mat’ :  »Mammmaann, piiiipiii ». Mais une maman dans le quasi-coma n’est pas assez réactive pour éviter le pipi au lit en plein milieu de la nuit !

J’vous laisse imaginer la suite… ce matin, j’avoue, j’suis un peu dans les vap’ mais c’était top, fallait que je vous raconte, vous m’avez manqué les belettes !

Des bises aux vapeurs de caïpi’

Alys

Publicités
Cet article a été publié dans Alys de Toulon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tu t’es vue quand t’as bu ?! (de l’eau/du chanel n5)

  1. yoyo dit :

    Oh mon Alys!
    Ravie de voir que vous vous éclatez avec Mister P!!
    J’adore vos petits périples dans la folle nuit pacaroise!!!
    Par contre, je commence à m’inquiéter…cette histoire de tatouage est tout de même récurrente…
    Tu savais que je m’était fait percer la langue à 24 ans?
    Mais je l’ai enlevé quand j’ai rencontré mon cher et tendre Jojo (6 mois plus tard)
    La biz ma poule!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s